logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ORCELIN, Alexandre
Né le 15 février 1861 à Vienne (Isère) – mort le 9 décembre 1900 - Ouvrier tisseur - Vienne (Isère)
Article mis en ligne le 29 octobre 2008
dernière modification le 23 janvier 2018

par R.D.
logo imprimer

Demeurant rue Saint Martin, Alexandre Orcelin (parfois orthographié Horcelin et Orcellin) milita dans la décade des années 1880 dans le mouvement anarchiste animé à Vienne par Pierre Martin Le Bossu. Il fut membre du groupe La Révolte, puis du groupe Les Insurgés. Il participa à cette époque à toutes les manifestations et mouvements revendicatifs de l’industrie drapière.

Début 1887 il était signalé comme étant sous les drapeaux. En mai 1887, suite à de la propagande antimilitariste distribuée en mars aux soldats de la garnison, il fut condamné à un mois de prison par la cour d’assises de l’Isère pour « incitation de militaires à la désobéissance ».

En 1888 il faisait partie, avec notamment l’ouvrier tisseur Davoine, F. Craponne et J.F. Lanterne du groupe anarchiste indépendant Les insoumis et demeurait alors 1 rue Saint Martin. Au début des années 1890, Alexandre Orcelin se rallia au socialisme guesdiste et devint le correspondant local des journaux socialistes Le Peuple (Lyon) et L’Action.

Toutefois en août 1890, lors du procès de Pierre Martin suite aux incidents du 1er mai précédent à Vienne, il avait participé avec notamment Mollet, Audin et Octave Jahn, à un meeting de soutien aux accusés organisé par les groupes anarchistes de Grenoble où "au nom des condamnés du procès et de tous les anarchistes de Vienne", il remercia "la population ouvrière de Grenoble qui a témoigné sa vive sympathie aux victimes de la justice bourgeoise" (cf. La Révolte).

Le 14 juillet 1891, suite à une explosion, il fut l’objet d’une perquisition et arrêté avec notamment Moussier, Chatain, Alard, Alais, Comberousse et Garnier. Tous furent emprionnés 27 jours - dont 17 jours au cachot - avant d’être libérés à l’exception de Moussier. En 1893, avec notamment Delalé, il était l’un des correspondants locaux de La Révolte et du Père Peinard. Il demeurait alors 1 rue Saint Martin. Comme plusieurs compagnons de Vienne, il fut l’objet le 1er janvier 1894 d’une perquisition.

Alexandre Orcelin est décédé à Vienne le 9 décembre 1900.

P.S. :

Sources : AD Isère 75M2, 75M38 = Notice de Y. Lequin in « Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier… », op. cit. //C. Reynaud-Paligot "Une décennie parmi les anarchistes viennois...", op. cit.// La Révolte, année 1888, 23 août 1890// Le Père Peinard, 19 juillet 1891 // Arc. Nat. F7/12508 // AD Rhône 4M306 //


Dans la même rubrique

0 | 5

OUIN , Joseph, Alfred
le 1er septembre 2017
par R.D.
ORTOLANI, Pasquale
le 10 mai 2017
par R.D.
ORSINI, Alfredo, Jules “FRANCHETTI”
le 27 janvier 2017
par R.D.
ONCINS OBAC MAURIN, Antonia
le 13 août 2016
par ps
ORTOLA, José
le 22 juillet 2016
par ps
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10