logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GIRELLI, Angelo
Né à Corrona le 28 février 1886- mort le 8 juin 1955 - Ouvrier sidérurgiste - UAI – FA - USI- CNTF - Piombino - Marseille (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 27 août 2007
Dernière modification le 19 juin 2014

par R.D.

C’est encore adolescent qu’Angelo Girelli avait adhéré au groupe anarchiste de Piombino (Livourne) ainsi qu’à L’Union Syndicale Italienne (USI). Ouvrier aux hauts fourneaux, il avait été délégué au congrès syndical de janvier 1921 où il avait été élu à la commission exécutive de la chambre du travail aux cotés de Eligio Pozzi, Paris Abati, Giovanni Mancini, Ruffo Giorgi, Otello Cocchi, Luigi Taddei, Lampizio Pineschi, Alpinio Righini, Pietro favilli, Dante Muzzi, Tillo Ticciati et Albino Zazzeri. En juin 1922, devant les violences fascistes et la destruction de la Chambre du travail il devait s’exiler en France et s’installait à Marseille (Bouches-du-Rhône) où il retrouvait de nombreux autres compagnons dont Zazzeri, Giulio Bacconi, Egizio Cennini et Paolo Bonatti.

En octobre 1932 il disparaissait de la cité phocéenne et était suspecté d’être retourné en Italie pour y préparer un attentat, ce qui lui valait d’être signalé par le consulat fasciste comme « militant actif du parti anarchiste ». Girelli réapparaissait à Marseille au bout de quelques jours et fin 1932 adhérait au Comité de défense de Pietro Cociancich et Dante Fornasari accusés d’un attentat à la dynamite contre le consulat italien d’Aubagne. Le 9 janvier 1933 il participait à l’inauguration de l’Univesité populaire de Marseille où il introduisait la conférence donnée par Emilio Lussu sur la révolution italienne.

En 1934 il était membre du groupe Aurora adhérent à la Fédération Anarchiste du sud-est, groupe dont faisaient également partie Luc Bregliano, Edoardo Angeli, Celso Persici et Marcello Cicero D’autres groupes italiens étaient également adhérents à la Fédération dont le groupe de la Belle de mai dont le secrétaire était Bacconi, le groupe Sacco e Vanzetti dont le secrétaire était Leonildo Biasci et le groupe de Toulon dont les responsables étaient Ugo Boccardi et Romualdo del Papa. Le 1er mai 1936 il participait avec de nombreux compagnons italiens à la manifestation derrière un drapeau noir porté par la femme de Ercolino Bardini. Membre du Comité national en faveur des victimes politiques (CNPVP) il participait le 13 novembre 1938 à la manifestation organisée par les communistes et les anarchistes contre l’appui donné par Mussolini à Hitler lors de l’invasion de la Tchécoslovaquie.

Après la guerre Angelo Girelli restait à Marseille où il militait à la Fédération Anarchiste (FA) ainsi qu’à la CNT. Angelo Girelli est mort à Marseille le 8 juin 1955 d’un cancer de la gorge.


Dans la même rubrique

0 | 5

GIRONELLA, Margarita
le 30 juillet 2020
par R.D.
GISBERT, Timoteo
le 1er mai 2020
par R.D.
GIMENEZ, Antonio
le 1er mai 2020
par R.D.
GINES CICILIA, Pelerin
le 5 février 2019
par R.D.
GIMENO, Fernando
le 17 janvier 2019
par R.D. ,
Hugues Lenoir