logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
FRIEDMAN, Sam "SEMKA" [Zalmen Khaimovich FRIEDMAN]
Né le 6 octobre 1891 à Zarembi-Kostsel’nye, Octrovsky (Lomzhinsky) - mort en déportation en novembre 1942 - Tailleur – Russie – Chicago (Illinois) – Paris
Article mis en ligne le 8 mai 2020

par R.D.

Sam Friedman (orthographié aussi Sema Frydman) avait sans doute émigré jeune aux Eats Unis où au début des années 1910 il était membre à Chicago de l’Union des travailleurs russes. Au moment de la révolution de février 1917, il rentra en Russie et s’installa à Odessa où il était membre de la fédération anarchiste locale et de la confédération anarcho syndicaliste Nabat. Au prntemps 1919 il s’était intégré à la Makhnovtschina et avait participé aux combats contre les troupes blanches.
A l’autone 1919, suspecté d‘appartenir au mouvement anarchiste clandestin, il fut arrêté à Moscou. Selon les mémoires de B. Yelensky : « En tant que végétarien absolu, il exigeait un régime en prison de fruits et légumes… se montrant , tout à fait indifférent au fait d’être emprisonné par la redoutable Tcheka , un nom qui produisait un sentiment de terreur partout à cette époque. Un jour, tous les anarchistes emprisonnés avaient été sortis de leurs cellules et alignés dans une grande salle. Peu de temps après, la porte s’était ouverte et la terreur de la Tchéka , Dzerzhinski, avec toute sa coterie, était entré. Sans tenir compte des risques, Semka s’était directement adressé à lui , exigeant qu’en tant que végétarien, il soit nourri d’un régime végétarien  » (cf. B. Yelenski " In the social storm : memoirs of rhe Russian revolution").

En février 1921 il fit partie des prisonniers anarchistes autorisés à sortir de prison pour assister aux funérailles de Kropotkine et à la fin du mois il avait regagné Odessa.
En 1923 il parvenait à quitter la Russie et en juin se trouvait à Constantinople où Yelenski le rencontra. Puis il émigra en France et s’installa à Paris où il intégra le groupe anarchiste juif.

Dans les années 1930 il demeurait 33 avenue Jean Jaurès au Pré Sait Gervais et participait aux travaux et activités du Fonds de secours de l’AIT pour les compagnons emprisonné en Russie..

En 1942, il fut arrêté à Paris avec sa femme Dora et interné au camp de Drancy d’où, le 24 août 142 il fut déporté (transport n°23) vers le camp d’extermination d’Auschwitz.Birkenau où il fut gazé en novembre 1942.

Sa compagne Dora Friedman sera assassinée à Auschwitz Birkenau en septembre 1943.

Depuis le train qui les emmenait à la mort, ils avaient écrit une note , jetée par la fenêtre : « Nous sommes emmenés ; nous ne savons pas où. Prenez soin de notre enfant », Après la guerre le Fonds Alexndrer Berkman et d’autres organisations anarchistes portèrent assistance à leur fille Michèle.


Dans la même rubrique

0 | 5

FRIEDMAN, Deborah « DORA » [née YANKEL]
le 8 mai 2020
par R.D.
FRIMAT, A.
le 29 mars 2020
par R.D.
FRINKEL, Elsa
le 2 février 2020
par R.D.
FRUITOS PUIG, Domingo
le 28 janvier 2020
par R.D.
FUSARI, Pietro
le 9 septembre 2019
par R.D.