logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
SANTOS FERNANDEZ, Agustin
Né le 28 août 1918 à El Gordo (Caceres) – mort en 1986 ou 1987 - FEDIP – CNT ( ?) - Espagne – France
Article mis en ligne le 5 mai 2019

par R.D.
Agustin Santos Fernandez

Agustin Santos Fernandez avait été mobilisé en 1938 dans l’armée républicaine. En février 1939 il passait en France et était interné au camp du Barcarés. Lors de la déclaration de guerre et de l’invasion de la Pologne, il s’était engagé dans le 22ème Bataillon de marche. Fait prisonnier le 6 juin 1940, il fut transféré au Stalag CII à Mausbourg d’où le 25 août il fut déporté au camp de concentration de Mauthausen (matricule 5105) où il retrouva notamment son camarade Azuega qui, déjà épuisé, avait refusé la part de la ration qu’il lui avait proposé et était mort quelques semaines plus tard. Affecté le 12 octobre 1941 au Kommando de Vöckiabrich à la construction d’une carrière, il tenta dès le 17 octobre une première évasion avartée avec Juan Adelantado Andreu.

Affecté ensuite au Kommando de Ternberg « César », avec le compagnon Juan Adelantado Andreu et Francisco Lopez Bermudez qui était déjà âgé (mort à Gusen le 30 décembre 1942), il parvenait à s’évader dans la nuit du 5 avril 1942. Tous trois s’étaient enfermés dans la baraque qui servait de WC, puis s’étaient glissé sous les barbelés coupés avec des tenailles. « Nous nous trouvions à 500 mètres du camp quand nous entendîmes les premiers coups de sifflets et les cris des allemands qui avaient découvert notre évasion ». Après plusieurs nuits de marche en direction du Tyrol et de la Suisse, le 25 avril les 3 compagnons durent se séparer après avoir frappé un nazi qui voulait les contrôler sur une route et perdirent alors le contact avec Adelantado. Santos et Lopez qui fut ensuite blessé au bras en mai par un garde forestier qui les avait surpris, continuèrent leur marche vers la Suisse avant d’être tous deux arrêtés près du village de Landeck. Ils déclarèrent être des prisonniers de guerre évadés d’un Stalag. Santos fut ensuite transféré au camp de Ravaruska d’où le 21 août 1942 il fut emmené par deux inspecteurs de la Gestapo, emmené à Cracovie et durement interrogé puis ramené à Mauthausen le 27 août suivant. Il fut envoyé pendant 40 jours dans la compagnie disciplinaire de la carrière de Mauthausen avant d’être envoyé à Gusen où il retrouva ses camarades d’évasion.
Rapatrié en France à la libération en mai 1945, il était membre de la Fédération espagnole des déportés et internés politiques (FEDIP) et avait été avec ses deux camarades d’évasion l’objet le 30 avril 1967 d’un hommage (posthumes pour ces derniers).

Agustin Santos est décédé fin 1986 ou début 1987


Dans la même rubrique

0 | 5

SANTANDREA, Libero
le 16 août 2019
par R.D.
SARDI, Silvio
le 12 août 2019
par R.D.
SANNA, Spartaco
le 12 août 2019
par R.D.
SANZ MATEO, Marcelino
le 16 mai 2019
par R.D.
SAN MARTIN, Prudencio
le 23 septembre 2018
par R.D.