GUILLET

Paris
mardi 12 décembre 2017
par  R.D.
popularité : 17%

En 1886 Guillet était signalé dans les réunions du groupe Le Drapeau noir de Charonne. Au printemps 1887 il participait aux réunions du Groupe abstentionniste du XXème arrondissement et à celles de la Ligue des antipatriotes. Il était membre du groupe Les libertaires du XXème arrondissement ( voir Louiche) où il préconisait « l’action individuelle la plus active ».
A l’été 1887, selon un indicateur, il avait proposé de vendre aux compagnons à 0,50 centimes l’unité, des « aiguilles empoisonnées fixées au bout d’un petit manche en bois  », fabriquées par les compagnons Frey et Thomas et destinées à piquer « mortellement  » les agents et les commissaires assistant aux réunions publiques.

Lors d’une autre réunion tenue rue de Ménilmontant, il s’était promis le jour de la révolution « de foutre le feu partout et de tuer le plus de bourgeois possible » et avait ajouté qu’il faudra « faire sauter toutes les prisons, les églises et les maisons d’aliénés, s’emparer de la Banque et dévaliser les bijouteries  ». En attendant il se proposait avec d’autres de briser les vitrines de bijouteries, de s’emparer des bijoux et de les vendre pour acheter brochures et journaux révolutionnaires et assurer la défense des compagnons qui auraient pu être arrêter.
A l’automne, suite à des rumeurs de coup d’Etat, il avait déclaré qu’à la moindre échauffourée, il pénétrerait dans une église et sonnerait le tocsin. A cette même époque il était également signalé dans les réunions du groupe L’avant-garde cosmopolite.

Selon le rapport d’un indicateur de janvier 1888, il se livrait à la fabrication de fausse monnaie (pièces de 0,50 et 1 franc en plomb argenté) depuis 4 ou 5 ans.

A l’été 1888 il participait aux réunions du Groupe anarchiste de Belleville fondé en juin par Pennelier. Fin 1888 il était signalé dans les réunions du Cercle anarchiste international tenues salle Horel. Il y était toujours signalé en 1891 où, selon les indicateurs, il se montrait partisan de la propagande par le fait.

Se confond il avec Alexis Guillet (voir ce nom) ?


Sources : APpo BA 1491, BA 1506, BA 1508 //


Brèves

14 décembre 2017 - ENCICLOPEDIA DEL ANARQUISMO IBERICO (nouvelle édition)

Une nouvelle édition de l’Encyclopédie de l’anarchisme espagnol d Miguel Iniguez (4 vol., 1 CD, (...)

7 juillet 2017 - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin 2017 - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin 2017 - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin 2017 - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)