logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MERLOTTI, Ferruccio
Né le 27 juin 1859 à Siena – mort début 1905 - Manœuvre & tanneur – Italie – France – Lausanne & La Chaux de Fonds
Article mis en ligne le 28 novembre 2016

par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell, R.D.
logo imprimer

Le 22 octobre 1883, à Montélimar, Ferucio Merlotti avait été l’objet d’un arrêté d’expulsion de France pour « menaces ». Réfugié en Suisse il y fut fiché comme anarchiste dès 1890.

En 1897, lors d’une assemblée de grévistes à Chexbres (Vaud), il avait expulsé un policier présent dans la salle. Il résida ensuite à Lausanne. En janvier 1902, il fut à Vallorbe, l’orateur de la Fédération romande du bâtiment sur « l’utilité de l’organisation » lors d’une réunion à laquelle participèrent 80 personnes. Puis il résida à La Chaux de Fonds.

Suite à la grève du 7-8 août 1904 dans laquelle était intervenu un bataillon de l’armée, il fut arrêté et expulsé de Suisse le 13 août avec notamment Zappa, Vanni, Erbetta et Monaldeschi. L’arrêté d’expulsion précisait : «  dernièrement une grève a éclaté à la Chaux-de-Fonds parmi les maçons et manœuvres, composés en grande majorité d’Italiens. Au cours de la grève, l’élément anarchiste prenant le dessus a excité les grévistes à des actes de violence. L’attitude de ces derniers a finalement compromis l’ordre et la paix publique à un tel point que le Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel, pour prévenir de nouveaux désordres, s’est vu dans la nécessité de lever des troupes et d’ordonner plusieurs arrestations. Suivant les constatations du gouvernement cantonal, ce sont surtout les étrangers dénommés plus bas, tous anarchistes, qui, en excitant les ouvriers, ont rendu la grève de La Chaux ... dangereuse pour l’ordre publique . Il y a donc lieu, comme le demande l’autorité cantonale, de leur interdire de séjourner plus longtemps en Suisse". Ferrucio Merlotti devait décéder quelques mois plus tard, début 1905, sans doute en Suisse où son état de santé l’aurait obligé à rester.

P.S. :

Sources : Décret d’expulsion du conseil fédéral du 13 août 1904 – Le Réveil, 27 août 1904 – La Sentinelle, 11 janvier & 19 avril 1905 = Notice de G. Botinelli & M. Enckell in Chantier biographique des anarchistes en Suisse // Etat signalétique confidentiel des anarchistes étrangers non expulsés résidant hors de France : Etat J, janvier 1899 // Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°25, décembre 1903 //


Dans la même rubrique

0 | 5

MERLETTI, Guido
le 13 novembre 2018
par R.D.
MEYER, Charles, Jacques
le 1er juillet 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
MEUNIER, Claude, Philibert
le 1er juillet 2018
par R.D.
METON, Gaston, Urbain
le 1er juillet 2018
par R.D.
MESGEC, Antonio
le 24 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10