RICHIR, Grégoire

France – Charleroi (USA)
jeudi 17 novembre 2016
par  Michel Cordillot, R.D.
popularité : 4%

Grégoir Richir, qui avait émigré aux Etats Unis, était membre de la mouvance libertaire de Charleroi (Pennsylvanie). En 1895 il participait aux collectes organisées par le groupe anarchiste local Les Déshérités pour soutenir le journal d’E. Pouget La Sociale (Paris).

Grégoire Richir collecta 3 dollars 55 au profit de L’Ami des ouvriers en février 1896 après avoir chanté « La Commune immortelle ». Ses talents de chanteur le désignèrent tout naturellement pour animer la soirée de commémoration de la Commune de Paris qui fut organisée le mois suivant à Charleroi par le groupe anarchiste local.

Marié, Grégoire Richir était père de famille. Son fils Tom se blessa en tombant d’un arbre durant l’été 1898.


Sources : L’Ami des ouvriers, 15 février, 15 mars 1896 — La Tribune libre, 25 août 1898 = Notice de Michel Cordillot in Maitron en ligne // La Sociale, Paris, année 1895 //


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016