logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
RIBLER, Joseph
Né le 5 octobre 1848 à Massevaux (territoire de Belfort) - Tisseur rattacheur - Reims (Marne)
Article mis en ligne le 11 juillet 2016
dernière modification le 25 août 2016

par ps
logo imprimer

Selon ses déclarations Joseph Ribler avait opté pour la nationalité française le 24 août 1871 à Saint Etienne. Toutefois il n’avait sans doute pas été enregistré et avait été l’objet à la fin des années 1880 d’un procès verbal pour n’avoir pas fait de déclaration en tant qu’étranger. En 1891 était signalé à Reims avec sa compagne Marie Madeleine Muth comme faisant de la propagande anarchiste et était lié notamment au compagnon Deverly. Le 21 mars 1891, lors d’une réunion au Bal Flamant, lorsque le commissaire de police avait voulu arrêter Courtois, et pensant que c’était lui qui allait être arrêté, il s’était placé devant la porte avec des compagnons en criant « Mes amis ne laissons pas arrêter un frère ! ». Il était alors qualifié par la police de « dangereux et violent ». Considéré comme Allemand il fut expulsé avec sa compagne M. Muth par arrêté du 16 avril 1891.

P.S. :

Sources : AD Marne 30M70 , 30M73// Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°1, mars 1894, n°24 septembre 1902 //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10