Dictionnaire international des militants anarchistes

Accueil > Annuaire alphabétique > A > de AB à Ae > ABRIL YAGO, Pedro

ABRIL YAGO, Pedro

Né à Alfambra (Teruel) - Ouvrier sidérurgiste ; agent d’assurances - MLE - CNT – Puerto Sagunto (Levant) – Teruel (Aragon) - Barcelone (Catalogne)

dimanche 18 février 2007, par R.D.

Ouvrier sidérurgiste à Puerto Sagunto, Pedro Abril Yago était revenu en Aragon lors de la proclamation de la République. Devenu agent d’assurances, il a été en 1931 l’un des organisateurs, avec entre autres Antonio Barranco, de la CNT à Teruel. En janvier 1932 il était arrêté avec Joaquin Ascaso à Alcorisa. En 1936 il participait à de nombreux meetings dans la zone en particulier à Teruel et Santa Eulalia. Le 6 octobre 1936 il était l’un des délégués de Teruel au Plenum extraordinaire d’Aragon tenu à Budalajoz où il fit partie de la Commission chargée d’élaborer la motion sur le Comité de Guerre au front d’Aragon, et fut l’un des signataires de la motion créant le Conseil d’Aragon. Les autres membres de la Commission étaient Francisco Ponzan Vidal (comarcale d’Angïes), Gil Gargallo (Utrillas), Macario Royo (Mas de las Matas), Gregorio Villacampa Gracia (Comité provincial de Huesca), Francisco Muñoz Laviñeta (Comité régional), Honorato Villanueva (comité de la zone occupée de Teruel), Francisco Carreño et Joaquin Ascaso Budria (Colonnes du front d’Aragon). Il fut ensuite délégué à la propagande du Comité régional catalan de la FIJL et membre du syndicat des spectacles de Barcelone. En 1937 il fut l’orateur de meetings tenus à Barcelone et Castelet de Llobregat.

Exilé en France, et partisan de la collaboration politique, il sera en 1945 membre de la scission de la CNT et formera avec Macario Royo le comité de Mas de las Matas en exil.

Après la mort de Franco, il retournait en espagne à Puerto Sagunto où il collaborait aux journaux Fragua Social (1978) et Rebelion (1984).

Il y a sans doute identité avec Pedro Abril Agudo, né en 1900 à Alfambra, et arrêté en 1924 à Barcelone lors d’une tentative de hold-up.


M. Iñiguez "Enciclopedia...", op. cit. // Cenit, n°192 // A. Tellez "La red de evasion del grupo Ponzan...", op. cit. //