logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
PELEJA RUBINAT, Roque
Né le 20 janvier 1920 à Capsanes (Tarragone) – mort fin septembre 1982 - FIJL – FEDIP – CNT – Tarragone (Catalogne) - Lyon (Rhône) – Maureillas (Pyrénées Orientales)
Article mis en ligne le 10 avril 2014
Dernière modification le 31 mars 2019

par ps
Roque Peleja

Roque Peleja Rubinat (orthographié aussi Pelleja) avait adhéré très jeune aux Jeunesses libertaires (FIJL) de Falset (Tarragone). Dès le coup d’état franquiste de juillet 1936, à peine âgé de 18 ans, il s’était enrôlé dans la Colonne Durruti, puis 26ème Division, où il combattit jusqu’à la fin de la guerre.

Passé en France lors de la Retirada, il fut interné aux camps du Vernet puis à Septfonds avant de s’enrôler volontairement lors de la déclaration de guerre et d’être affecté fin octobre 1939 dans une Compagnie de travailleurs étrangers (27ème CTE) pour aller travailler aux fortifications de la ligne Maginot à Ballarin (Moselle) près de Sarreguemines. Fait prisonnier le 20 juin 1940 à Vendenore (Aube) lors de la percée allemande, il fut interné à Frostalag, puis en janvier 1941 dans divers Stalags d’où le 23 mars 1941 il fut déporté au camp de concentration de Mauthausen (matricule 4253) où il arriva le 3 avril 1941, fut affecté au Kommando de la carrière (Wienergraben) et dont il ne sera libéré qu’en mai 1945.

A son retour en France, il s’installa à Lyon où il milita à la FL-CNT dont il fut le secrétaire régional dans les années 1960 et à la zone 7 de la Fédération espagnole des déportés et internés politiques (FEDIP) dont dans les années 1960 il était le trésorier. Il collabora à cette époque notamment à Espoir et à Hispania l’organe de la FEDIP. Il avait pour compagne Pepita Pous.

Il fut à plusieurs reprises membre de la délégation de la FEDIP qui participait chaque mois de juin à la Journée départementale de la Résistance organisée à Lyon.

Antonio Conesa & Roque Peleja (1967)

Lors du VIIè confrès de la FEDIP tenu à Lyon les 22-24 mai 1981, il avait été nommé secrétaire général - succèdant à José Ester qui venait de décéder - aux cotés entre autres de Juan Gil (président), José Bailina ( vice président) , Carlos Cabeza (secrétaire adjoint) et Juan Pujols (trésorier).

En 1981 il alla s’installer à Maureillas. C’est lors d’une excursion qu’en septembre 1982, Roque Pelleja était tombé à Segur de Calafell (Barcelone) et était mort. Il a été enterré à Maureillas le 27 septembre 1982.


Dans la même rubrique

0 | 5

PEGNE
le 24 septembre 2019
par R.D.
PEDRONI, Luigi
le 24 septembre 2019
par R.D.
PEDRINI, Adelmo
le 9 août 2019
par R.D.
PELLICETTI
le 23 mars 2019
par R.D.
PECHOUX, Henry, Hypolite
le 23 février 2019
par R.D.