JONG, Albert, Andries de

Né le 29 avril 1891 à Amsterdam – mort le 27 juillet 1970 - Sténographe - NSV – Amsterdam (Hollande)
vendredi 24 janvier 2014
par  Webmestre
popularité : 13%

JPEG - 11.3 ko
Albert de Jong

Fils d’un ouvrier boulanger anarchiste, Albert de Jong avait été en 1916 radié de son poste d’instituteur pour avoir choisi de vivre en union libre avec sa compagne, ce qui avait été considéré par l’Etat et l’église comme un "acte antisocial". Il travailla par la suite comme sténographe.

Devenu anarchiste vers 1914 sous l’influence de Domela Nieuwenhuis, dont sa mère était une admiratrice, il commença à collaborer à son journal Vrije socialist et participa avec lui à de nombreux meetings contre la guerre.

En 1921, suite à un meeting de soutien à la grève de la faim de l’objecteur Aermann Groenendaal, il fut poursuivi avec B. de Ligt pour "incitation à la révolte". Cette même année 1921, avec B. de Ligt et Arthur Lehning, il fut l’un des organisateurs du Bureau international antimilitariste dont le siège se trouvait à Amsterdam, dont il fut nommé secrétaire et l’éditeur de son bulletin en néerlandais De Wapens Neder.

Militant de l’organisation syndicaliste révolutionnaire NSV et de la rédaction de son hebdomadaire De Syndikalist, il participa en 1922 à son congrès tenu à Amsterdam où il se prononça pour l’adhésion à l’AIT qui venait de se constituer à Berlin. Il fut dans les années 1930 le délégué de l’organisation hollandaise à tous les congrès internationaux tenus par l’AIT.

En 1933 Albert de Jong participa au soutien des camarades allemands de la FAUD réfugiés en Hollande. Après un voyage en Allemagne et par l’intermédiaire de Fritz Schroeder un militant de la FAUD d’Erfurt, il rencontra Julius Nolden avec lequel il mit sur pieds un réseau d’introduction de propagande antinazie dont fut chargé, à la frontière le militant anarchiste Hillebrandt. C’est ce réseau qui introduira sous le titre « Manger des fruits allemands, vous serez en bonne santé » une brochure antinazie qui sera largement distribuée en particulier chez les mineurs.

Les 26-30 juillet 1934 il fut le délégué du Bureau international antimilitariste (BIA) au congrès tenu près de Londres de l’Internationale des résistants à la guerre. Le 1er janvier 1935 il démissionna de son poste de secrétaire du BIA où il fut remplacé par Han Kuijsten.

En 1935 il était le trésorier du Fonds de secours de l’AIT pour les anarchistes et anarcho-syndicalistes emprisonnés et exilés en Russie.

Directeur du journal De Syndicalist, Albert De Jong, qui lors de la déclaration de guerre avait transféré en Grande Bretagne les fonds de l’organisation, avait été arrêté au début de l’occupation allemande. Après la capitulation du pays, il avait été remis en liberté mais le journal était interdot et l’organisation NSV disssoute. Pendant l’occupation il fut l’organisateur avec Aermann Groenendaal d’une action de solidarité avec les juifs d’Amsterdam. Tandis que Groenendaal était arrêté , A. De Jong, dont la seconde femme était juive, parvenait à s’échapper et passait à la clandestinité.

Après le congrès tenu les 7 et 8 septembre 1946 à Amsterdam, où L. J. Bot avait été nommé président de l’organisation anarcho syndicaliste Nederland Bond van Vrije Socialisten (NBVS) adhérente à l’AIT, Th. Harsman (secrétaire), et Jacques Rees responsable du journal Socialisme van onder op, Albert de Jong avait été désigné comme membre de la rédaction.

Les 19-23 juillet 1953 il participa comme délégué observateur représentant la NSV au 8ème congrès tenu par l’AIT à Puteaux. Par la suite, avec son fils Rudolf, il publia la revue socialiste libertaire Buiten de Perkens (Amsterdam, 1961-1964)

Albert de Jong est décédé à Heerstede le 27 juillet 1970.

Oeuvre : - Van christen tot anarchist (Du christianisme à l’anarchisme) et autres écrits de F. Domela Nieuwenhuis ; - une biographie de Nieuewenhuis et un e brochure sur F. Brupbacher.


Sources : Accion libertaria, Buenos Aires, septembre 1970// Notice de Nick Heath in Libcom // La Voix Libertaire, années 1934, 1935 // Libertad, Rennes, année 1946 //


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016