JPEG - 52.5 ko

Y’en a pas un sur cent...et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.
Ce dictionnaire était un vieux projet élaboré avec entre autres le compagnon et historien [René Bianco (1941-2005)], fondateur du CIRA de Marseille, lorsque nous rédigions les notices de militants anarchistes pour le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français (ou Le Maitron).
Dans ce dictionnaire figureront les notices des anarchistes de tous pays et toutes tendances à l’exception des militants espagnols (et/ou étrangers) ayant participé à la clandestinité sous le franquisme qui seront consultables dans le Dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes.
Ce travail se voulant collectif, il va de soi que toutes informations, corrections et contributions seront les bienvenues.

Ce dictionnaire est mis en ligne avec en parallèle le

Dictionnaire des guérilleros et résistants antifranquistes

[* Mode d’emploi
Pour accéder à la liste alphabétique des notices cliquer sur la touche "Plan du site" à gauche.*]

Pour répondre à un article, apporter des corrections et/ou des informations, utiliser uniquement la fonction Contact en n’oubliant pas de laisser une adresse où je puisse vous répondre :

Pour rentrer en contact, merci d’utiliser le formulaire contact du site Los de La sierra en cliquant ici


Articles les plus récents

dimanche 3 mai 2015
par  Webmestre

BAUDCHON, Jules, Joseph

En 1894, Jules Baudchon, qui avait été condamné en 1879 à 15 jours de prison pour « complicité de vol par recel », était qualifié de « dangereux » et résidait 12 rue des Augustins à Reims. Le 1er mai 1894, lors de l’enterrement du jeune fils de Clovis Choquenet, c’est lui qui avait crié « Vive l’anarchie » (...)

dimanche 3 mai 2015
par  Webmestre

BAFFONE, Isidore « Salvator ALVAREZ »

Le 12 octobre 1903 Isidore Baffone dit Salvator Alvarez avait été condamné à un an de prison pour « apologie de l’anarchie et outrages à l’armée ». Suite à une amnistie il était libéré le 2 avril 1904 de la prison d’Alençon (Orne).
Inscrit à l’état vert n°3 des anarchistes il circulait à pieds dans (...)

dimanche 3 mai 2015
par  Webmestre

LUCAS, Claudius

Le 19 août 1888 Claudius Lucas avait été condamné à Roanne à 25 fr d’amende pour « outrages à agent », puis le 31 janvier 1890 à 1fr d’amende pour « ivresse ». Le 29 avril 1890 il fut de nouveau condamné à 5 jours de prison pour « provocation à attroupement » avec Charasse condamné à 6 jours. Selon un rapport (...)

dimanche 3 mai 2015
par  Webmestre

LOZA, Rodolfo O.

Le 1er mai 1968, lors du meeting de la FORA interdit par les autorités, Rodolfo Loza, militant de la FORA, avait été arrêté avec 11 autres militants dont Hector Chiarrelli, José Bellon, Nardo Salas, Carlos Schoff, Vicente Lozolla et Luis Gargiulo.
Rodolfo Loza est décédé à Buenos Aires en (...)

dimanche 3 mai 2015
par  Webmestre

LORDA URBANO, Miguel

Né dans une famille libertaire andalouse, Miguel Lorda Urbano avait émigré en Argentine sans doute avec son frère Bartolomeo pendant la dictature de Primo de Rivera. Installé à Mercedes (Buenos Aires), il y participa très activement dans les années 1930 au Comité d’agitation pour la libération des (...)

Brèves

1er mai - NOUVEAU LIVRE SUR L’ARAGON LIBERTAIRE

Une histoire chronologique de l’anarchisme en Aragon au travers de la biographie de Joaquin (...)

1er mai - 5 Mai : jour de libération du camp de Mauthausen

Hommage au cimetière du Père Lachaise
http://24-aout-1944.org/IMG/pdf/invitation.pdf

5 mars - MAITRON DES ANARCHISTES

Vient de sortir l’édition en poche du Maitron des anarchistes : Dictionnaire biographique du (...)

13 décembre 2014 - CHANSONS POUR UNE VILLE EN GUERRE

Un spectacle de chansons citoyennes et chants de batailles pendant la Première Guerre mondiale (...)

29 septembre 2014 - LES PRISONNIERS FANTOMES DE KARAGANDA : Républicains espagnols au goulag

Le premier numéro (juillet 2014) des Cahiers du centre toulousain de l’exil espagnol (CTDEE) (...)